Quelle est la phase du sommeil la plus réparatrice ? 3 Phases indispensables

Reine en phase avec la nature

Lorsque l’on est fatigué, que l’on dort mal ou que l’on veut optimiser son sommeil, il est indispensable de comprendre comment se compose notre sommeil.

On s'interroge sur quelle phase du sommeil est la plus réparatrice afin de faire en sorte d’en bénéficier pour être plus en forme et performant.

Pour t’aider à comprendre quelle est la phase la plus réparatrice, je vais te présenter 3 phases indispensables du sommeil.

Dans ces phases indispensables, certaines ont une fonction réparatrice sur le corps et d’autres sur le mentale.

Je vais aussi te présenter à quel moment de la nuit ces phases réparatrices s’exprime le plus et comment en tirer parti.

A la fin de l’article, tu auras toutes les clés en mains pour bénéficier d’un sommeil réparateur.

Phases 3 et 4, phases réparatrices du corps

Avant de rentrer dans les détails, il faut savoir que le sommeil est composé 4 à 5 cycles par nuit.

Chacun dure 1h30 et enchaîne 5 phases différentes.

Les phases 1 et 2 où le sommeil est léger.

Les phases 3 et 4 où le sommeil est profond.

Et enfin, la phase 5 où le sommeil est paradoxal.

Dans cette première partie, on va s’intéresser aux phases 3 et 4, soit le sommeil profond.

Le sommeil profond, réparateur du corps

Le sommeil profond est une phase indispensable à la survie.

C’est simple, sans cette phase, on ne pourrait rapidement plus bouger, on développerait des maladies et on mourrait.

Car le sommeil profond est un sommeil réparateur et régénérateur.

Il s’occupe de réparer tous les petits traumatismes qu'a subi le corps dans la journée, pour nous permettre d’être prêt pour les journées suivantes.

Sans ça, notre espèce serait condamnée.

Phases réparatrices du corps

Au fur et à mesure de la journée, on accumule de la fatigue.

Si bien qu’à la fin de la journée, on se sent fatigué et on s’endort pour être en pleine forme le lendemain.

Cette fatigue est justement quantifiable dans le corps.

A chaque effort de l’adénosine est produite par nos cellules.

L’adénosine est alors considérée comme un déchet par le corps.

Mais elle est aussi indispensable pour limiter nos actions et dire au corps de ralentir la machine avant d’avoir de gros soucis.

Car oui, si on fait un effort trop longtemps, ça termine souvent par une blessure.

Et pour nos ancêtre, une blessure pouvait être tellement pénalisante que cela pouvait entraîner la mort.

Une bonne nuit de sommeil va permettre de remettre à zéro le compteur de fatigue.

Il va être chargé d’éliminer tous les déchets générés par le corps et le cerveau durant la journée.

Si cela t’intéresse, tu peux consulter cet article qui explique comment ces déchets sont éliminés par le corps : Comment avoir un sommeil réparateur ?

C’est lors des phases 3 et 4, que le nettoyage du corps s’effectue.

Mais ce n’est pas tout, lors de cette phase de l’hormone de croissance est aussi produite.

Elle permet de réparer les tissus lésés, et même de les renforcer.

C’est donc grâce à cette phase que le corps se renforce et nous permet de gagner du muscle.

Ce processus était aussi indispensable pour la survie de nos ancêtres.

Car plus, ils allaient chasser, plus ils étaient soumis à des contraintes physiques comme courir, grimper…

Plus leur corps se renforçait et plus l’effort devenait simple.

Cela leur permettait de brûler moins de calories et d’être plus performant à la chasse.

Ce qui n’était pas négligeable.

Si tu souhaites en apprendre davantage sur le sommeil profond, jette un oeil à cet article : Sommeil Profond - Le médecin rejeté du corps.

On a donc vu que les phases les plus réparatrices pour le corps sont les phases 3 et 4 qui correspondent au sommeil profond.

Phase 5, phase réparatrice de l’esprit

La dernière phase d’un cycle de sommeil est la phase 5, elle correspond au sommeil paradoxal.

Elle est aussi appelée REM (rapid eyes movements) en anglais, car les yeux bougent énormément pendant cette période, tandis que le corps reste inactif.

Sommeil paradoxal, réparateur de l’esprit

Lorsque l’on parle de phase de sommeil réparateur, il ne faudrait pas oublier l’importance du sommeil paradoxal.

Car sans lui, nous n’existerions sans doute pas.

Il faut savoir que le cerveau reçoit énormément d’informations tout au long de la journée.

Il stocke et trie ces informations selon leurs importances.

Lorsque nos ancêtres allaient chasser, ils devaient faire attention aux pièges de la nature comme les serpents par exemple.

Mais le cerveau à un point faible, il ne peut pas garder toutes ces informations et il est obligé de libérer les informations les moins utiles.

C’est un processus qui se fait tout au long de la journée.

Il se produit notamment, lorsque l’on passe en mode pilote automatique.

Mais, lors du sommeil paradoxal, c’est là où il est le plus efficace.

Phase 5, phase régénératrice des pensées

Lors de la phase de sommeil paradoxal, le cerveau va majoritairement trier et effacer les informations inutiles.

C’est un peu comme le sommeil profond qui se charge de remettre à zéro le compteur de fatigue.

Le sommeil paradoxal, va remettre à zéro la mémoire vive.

Sans lui, nous ne pourrions rester concentrées.

Ce qui était encore une fois indispensable pour nos ancêtres.

Sans être concentré, ils n’auraient pas pu survivre dans les endroits hostiles.

A notre époque, cette phase se montre tout aussi indispensable.

La quantité d’information reçue est supérieure à celle d’autrefois.

Avant l’apparition des écrans, à la nuit tombée, pas grand chose ne se passait.

Les gens vivaient au rythme du soleil.


Mais aujourd’hui, nous sommes exagérément exposé aux écrans.

Lorsque l’on regarde la télé ou son smartphone, la quantité d’informations qui y défilent est hallucinante.

Parfois, on combine plusieurs sources d’informations à la fois.

Par exemple, lorsque l’on est devant la télé sur son smartphone.

Les informations peuvent être aussi bien visuelles qu’auditives.

Et tout ce que l’on voit et entend, notre cerveau le stock en mémoire, rien n’est filtré.

Tout ce que l’on fait dans la journée va donc impacter notre mémoire.

C’est pourquoi le sommeil paradoxal est indispensable pour aider à la remise à zéro de la mémoire et traiter toutes ces informations.

Phase d’apprentissage

Le sommeil paradoxal, n’est pas simplement indispensable que pour que l’on reste concentré.

Il est indispensable, car il nous permet d’apprendre.

Sans lui, nous ne pouvons apprendre quelque chose et le retenir les jours suivants.

Une expérience a montré que lorsque l’on est privé de sommeil paradoxal, nous ne  nous souvenons pas ce que nous avons appris la journée précédente.

C’est terrifiant et fascinant.

Pour remettre dans le contexte de nos ancêtres, cette phase était indispensable pour leur survie.

Ils apprenaient de leurs erreurs et gagnaient en expérience.

Cette faculté d’apprendre est incroyablement développée chez l’Homme et tout ça, grâce au sommeil paradoxal.

D’ailleurs, le sommeil des enfants est composé majoritairement de sommeil paradoxal.

Cela leur permet d’apprendre vite de leur entourage, car sans ça, ils ne peuvent pas survivre.

Le sommeil paradoxal a aussi un rôle réparateur de l’esprit, aussi indispensable que le sommeil profond.

Je rentre plus en détaille sur le sommeil paradoxal dans et article où tu sera certainement surpris de tout ce qui s’y passe : Le sommeil paradoxal c’est quoi ? 3 effets incroyables

Il va te permettre de garder tes pensées claires, d’être plus heureux et performant. Bref, que des bonnes choses se passent grâce au sommeil paradoxal.

Phase de la nuit la plus réparatrice

Maintenant, que tu as vue l'importance du sommeil profond et paradoxal, on va s’intéresser à quelle partie de la nuit est la plus réparatrice.

Le début de nuit pour un corps régénéré

Les 4 ou 5 cycles qui composent notre sommeil sont tous constitués de 5 phases.

Mais, à l’intérieur de chaque cycle, la répartition des phases est différente.

Et concernant le fameux sommeil profond, celui-ci varie fortement au cours de la nuit.

Sa durée est plus importante lors du premier cycle et diminue dans les suivantes.

La majorité du sommeil profond que l’on fait par nuit est effectuée lors des 2 premiers cycles.

Cela veut dire que c’est lors des 3 premières heures que le corps se répare et renforce le plus.

D’ailleurs, j’ai écrit un article sur la durée idéale de sommeil profond à avoir par nuit : Moins d’1h30 de sommeil profond par nuit te mets en danger.

Mais ce n’est pas tout.

Si tu as lu l’article “Moins d’1h30 de sommeil profond par nuit te mets en danger”, tu apprends que certains facteurs font que tu peux ne pas bénéficier du sommeil profond lors des premiers cycles.

Ca veut dire que les 3 premières heures de sommeil ne sont pas forcément efficaces et réparatrices.

Et pourquoi ça ?

Car le corps fonctionne avec une horloge interne qui régule les cycles de sommeil.

Si tu te couches trop tard, ton horloge interne ne va pas commencer au premier cycle normalement prévu.

Ton corps va donc sauter le 1er cycle et commencer au 2ième ou bien 3ième cycle.

Et là, tu ne bénéficiera plus d’autant de sommeil profond que prévue.

Tu peux donc dormir 8h et être en pleine forme ou bien fatigué par manque de sommeil profond.

Pour connaître l’heure à laquelle tu devrais te coucher, tu peux te renseigner sur cet article : Pourquoi dormir avant minuit ? L’heure à ne surtout pas dépasser.

La phase la plus réparatrice pour le corps est en  début de nuit, à condition de ne pas se coucher trop tard.

La fin de nuit pour plus de performances mentales

Comme on l’a vue juste avant, le début de nuit est majoritairement consacré au sommeil profond et à la réparation physique.

Et bien pour bénéficier du sommeil paradoxal, c’est l’inverse !

Il est beaucoup plus présent en fin de nuit.

La majorité du sommeil paradoxal que l’on fait par nuit est effectuée lors des 2 derniers cycles.

Nos 3 dernières heures de sommeil sont celles qui nous permettent d’avoir un esprit frais et un mentale au top.

Concrètement, on se sent plus heureux, plus prêt à supporter la journée, plus motivée et plus performant dans les tâches du quotidien.

Et contrairement au sommeil profond, le sommeil paradoxal ne peut pas être loupé.

Mais cela n’est pas sans conséquence et il peut avoir un mauvais impacte sur la récupération.

Ne pas récupérer à cause du sommeil paradoxal

Dans certains cas, le sommeil paradoxal peut avoir un effet non-réparateur.

Car le sommeil paradoxal est un sommeil qui demande beaucoup d’énergie.

L’activité mentale y est intense (on rêve, on apprend, on trie les informations…) ce qui fait qu’elle n’est pas de tout repos pour le corps.

Rester trop longtemps en sommeil paradoxal n’est pas bon.

Alors comment éviter que cela se produise ?

Il faut regarder les cas où le corps peut se mettre à faire trop de sommeil paradoxal.

D’après cet article : Trop dormir te fatigue, on apprend que si l’on dort plus de 8h, c’est-à-dire que l’on fait plus de 5 cycles de sommeil, on se sent fatigué au réveil.

Les cycles qui suivent le 5ième, vont être composés majoritairement de sommeil paradoxal.

Et quand on est adulte, cela nous est plutôt défavorable par rapport aux ados et aux enfants qui ont besoin de plus de temps de sommeil paradoxal.

La conséquence d’avoir trop dormi, va être de se sentir fatigué, d’avoir l’impression de ne pas avoir fait une nuit reposante et aussi de ne pas être au meilleur de ces capacités.

Mais ce n’est pas tout, il y a un autre cas.

Celui de se coucher trop tard.

On a vue que si l’on se couche trop tard, on va manquer la meilleure partie de nuit pour bénéficier du sommeil profond.

La deuxième conséquence va être de faire plus de sommeil paradoxal.

Car, si l’on manque le ou les premiers cycles, c’est comme si l’on commençait à dormir à partir des cycles suivants.

Par exemple si l’on loupe le 1er premier cycle en se couchant 1h30 après son heure de coucher habituelle, on va s’endormir et commencer le 2ième cycle.

Et si l’on dort environ 8h, cela donne 5 cycles de sommeil.

Dans cet exemple, on aura dormi du 2ième au 7ème cycle.

En se rappelant que le sommeil paradoxal est plus important lors des derniers cycles.

Le 6 et 7ième cycles sont donc composés de beaucoup de sommeil paradoxal et vont donc être fatiguant pour le corps.

Et c’est un cas qui se produit très couramment.

Imaginons que tu te couches habituellement à 23h. Le vendredi soir, pour profiter, tu vas à une soirée ou tu regardes un ou deux épisodes de plus de ta série pour finalement te coucher à 00h30.

Ce qui fait que tu vas t’endormir au moment du 2ième cycle.

Tu te réveilles 8h après, soit à 8h30.

Tu aura donc passer plus de temps qu’il n’en faut en sommeil paradoxal et fait moins de sommeil profond que prévue.

Tu auras donc un sommeil moins réparateur que prévu.

Sachant, qu’il est tout à fait possible de combiner les cas où l’on se couche tard et où l’on dort plus.

On obtient un combo qui fait que même avec beaucoup d’heures de sommeil, on peut se réveiller fatigué.

Petite astuce si jamais tu as envie de profiter de tes soirées le week-end en te couchant plus tard.

Réveille-toi à la même heure que d’habitude.

La phase la plus réparatrice est une nuit complète et ce n’est pas une blague

On a vue l’importance du début de nuit pour profiter au maximum des phases 3 et 4 de sommeil profond, qui ont un effet réparateur et qui renforce le corps.

On a vu l’importance des fins de nuits qui permettent de bénéficier pleinement de la phase 5, la phase du sommeil paradoxal.

Pour bénéficier à la fois des bénéfices du sommeil profond et du sommeil paradoxal, l’idéal est de dormir environ 8h en se couchant très régulièrement à la même heure.

On peut aussi, dormir environ 6h/6h30 en se couchant à la même heure et faire une sieste d’environ 1h30 dans la journée.

Ce sont donc les seuls et les meilleurs moyens pour bénéficier d’un sommeil réparateur.

On a aussi vue les principaux pièges à éviter comme se coucher trop tard, dormir trop, boire du café… qui vont nuire à la récupération.

Si tu te sens fatigué, et que tu recherches un moyen de te sentir plus en forme. Il faut que tu fasses en sorte de bénéficier du plus de sommeil profond possible.

Petite mention pour les personnes, se vantant de dormir peu.

On peut apprendre au corps à moins dormir, mais on ne peut pas apprendre au corps à avoir moins besoin de sommeil.

Ne pas dormir assez, va avoir un grave impacte sur la santé sur le long terme. Le sommeil est à prendre au sérieux.

Pour t’aider à bénéficier des phases du sommeil les plus réparatrices, j’ai créé le guide du Bon Dormeur.

Il reprend tous les points clés que l’on a vu ici et les applique concrètement sous forme de planning que tu peux suivre.

Je te recommande de récupérer ce guide, disponible juste en dessous de l’article et d’essayer de suivre les indications du planning.

J’espère que cet article t’aura aidé et te permettra de bénéficier d’un sommeil plus réparateur.

Ecrit le 16/08/2020 par Romain

Gratuit : Guide du Bon Dormeur

  • Un programme idéal visant à se resynchroniser avec les besoins profonds du corps, comprenant les étapes clés.

  • Mes conseils inédits, testés et approuvés par un ancien insiomniaque qui ne pensait pas que faire une nuit complète était possible.

Pour le télécharger gratuitement, renseigne ton prénom et ton mail ci-dessous.



Commentaires