Comment ne plus avoir de migraine avec un bon sommeil

Personne qui a mal à la tête

Est-ce que ton mal de tête évolue par crise d’une durée de 4 à 72 h, sans médicament ?

Ton mal de tête, est-il pulsatile ? Tu ressens ton sang battre au rythme de ton cœur dans ta tête.

Ton mal de tête se situe sur une moitié de cerveau ?

L’intensité de la douleur augmente lorsque tu fais des petits efforts, comme monter les escaliers ?

Dans ces périodes de crises, tu as des nausées, voire des vomissements ?

Quand cela se produit, tu supportes mal la lumière et le bruit ?

Si tes symptômes correspondent à la majorité de ces descriptions, c’est qu’il s’agit de migraines.

C’est un petit questionnaire proposé par l’IHS, la Société internationale pour l’étude des maux de têtes, qui le propose pour que tout le monde puisse identifier une migraine.

Si c’est ton cas ou que tu connais des personnes de ton entourage qui en souffrent, cet article va sûrement t’intéresser.

De temps en temps, le samedi, je souffre d’une migraine. C’est ce qu’on peut appeler la migraine du week-end.

C’est pourquoi, je me suis intéressé aux migraines, car je ne connaissais rien à leurs sujets.

Et dans cet article, je vais te partager un livre qui m’a permis de mieux comprendre ce que sont les migraines.

Il s’agit du livre “Petit livre de - Migraines et maux de tête” édition LE PETIT LIVRE, écrit par Marc SCHWOEB.

Comme le dit le titre, c’est un petit livre, simple à lire et vraiment donné à 2 €.

C’est incroyable de pouvoir trouver autant de connaissances à un prix si accessible.

En le lisant, j’ai trouvé pas mal de relations entre le sommeil et la migraine.

C’est pourquoi, je te partage cet article assez original sur la migraine. Et surtout, reste jusqu’à la fin pour découvrir les meilleures astuces du livre contre les crises de migraine.

Des découvertes importantes très récentes

Découverte entre les livres

Un point commun entre l’étude des migraines et le sommeil sont leurs dates de découvertes.

Le sommeil, en particulier les rêves sont perçus depuis longtemps par nos ancêtres, mais ce n’est que récemment qu’ils ont commencé à être vraiment étudié, et pour la migraine c’est la même chose.

Les premières traces de la migraine

Les premiers écrits au sujet de la migraine remontent à 3 000 ans avant JC, inscrit dans un poème mésopotamien.

En voici une brève traduction :

“Le mal de tête rôde au-dessus du désert, voulant comme le vent, étincelant comme l'éclair, il est perdu, en dessous et à côté, il lui enlève ses forces. Celui qui n’avait pas peur de Dieu, cet homme qui avait ses forces est comme un homme au cœur malade qui le fait chanceler, comme un homme qui aurait perdu sa raison…”

Il faut ensuite attendre le 20ième siècle, pour que les mécanismes douloureux de la migraine soient mis en évidence.

Les premières traces des rêves

Dès 3 000 avant JC les religions de l’époque commençaient à interpréter les rêves.

Dans l’Egypte ancienne, 2 500 avant JC, des hiéroglyphes montrent que les rêves pouvaient être interprétés comme pouvant être ce qui va se passer dans le futur.

Il faut attendre 1937, où le développement d’un appareil appelé électroencéphalogramme, qui permet d’observer les ondes émises dans le cerveau et qui permet de mettre en évidence les 5 stades du sommeil.

La migraine et le sommeil sont depuis très longtemps observés, mais il faut attendre le 20ième siècle pour voir apparaître les premières grandes avancées à leurs sujets.

Les signes annonciateurs vs les causes de la migraine

Personne qui souffre de maux de tête

Dans son livre, le docteur SCHWOEB dit que trop souvent les signes annonciateurs d’une migraine sont confondus avec les causes d’une migraine.

Exemples de signes annonciateurs d’une crise

Bien que ce ne soit pas systématique, certains migraineux ont des signes annonciateurs d’une migraine, ce qu’ils peuvent associer à la cause de leur migraine.

Une migraine peut-être précédée par une aura visuelle, qui apparaît quelques minutes, jusqu’à 1 heure avant la migraine, et qui altère la vision d’une certaine façon.

Il existe d’autres formes d’aura, comme les auras sensitives ou aphasique, où l’on peut ressentir des fourmillements, avoir une partie du visage engourdi ou encore avoir du mal à parler.

Certaines personnes vont observer un changement de leur comportement plusieurs heures avant une crise ou même le jour d’avant.

Et par exemple avoir une crise de l’humeur, où la personne peut passer par différents états assez rapidement comme une euphorie, une dépression ou encore être irritable.

Cela peut se manifester par un trouble alimentaire, comme ne pas avoir faim ou faire des crises de boulimie.

On peut aussi passer en mode ralenti ou au contraire être hyperactif, avoir une qualité/quantité de sommeil différente, avoir une sensation de froid, bailler fréquemment….

Si tu as remarqué certains signes annonciateurs qui précèdent ta migraine, sache qu’ils n’en sont pas la cause.

Les vraies causes d’une migraine

L’auteur avertit qu’il n’y a pas qu’une cause à une crise de migraine, mais au moins 2.

Et là, pour les détecter, c’est assez compliqué, je vais te donner des exemples pour t’en rendre compte.

Manger une barre de chocolat aura peu de chance de déclencher une migraine, mais manger une tablette de chocolat peut en être une cause.

Boire, une coupe de champagne de bonne qualité a peu de chance de faire venir une crise, mais en boire plusieurs ou une de mauvaise qualité peut être une cause.

Certains aliments peuvent aussi être pour cause, comme une pizza, les nitrates (principalement dans les saucisses et viandes fumées), les fast food, les fromages qui puent, les aliments contenant des sulfites, l'aspartame...

J’ai déjà remarqué que lorsque je mangeais une andouillette, le week-end, j’avais mal à la tête tout l’après-midi qui suivait.

Dans mon cas, il y l'andouillette qui contient des sulfites et le rythme du week-end.

Pour nous aider à détecter les facteurs qui déclenchent une migraine, le docteur attire notre attention sur 3 mots importants.

Changement, qualité et quantité.

J’ai donné beaucoup d’exemples sur l’alimentation, alors qu’une cause de migraine peut provenir de diverses choses.

Cela peut être un état émotionnel, psychologique, comme un état de stress, une fatigue mentale.

Cela peut être de ressentir de la fatigue, avoir ses règles, changer de rythme (décalage entre le rythme de la semaine et du weekend), pratiquer un sport brutal, faire un long trajet en voiture…

Ou encore, prendre trop ou pas assez le soleil, avoir froid/chaud, boire de l'alcool, fumer, le parfum, le sport, l’inactivité, certaines réunions, des relations sexuelles...

Il faut prendre en compte beaucoup de facteurs pour trouver ce qui a déclenché une crise et surtout, il faut se rappeler qu’ils viennent au moins par paire.

Règles + stress.

Trop dormir + rythme du week-end.

Sport + pizza.

Plus loin dans l’article, je reviendrai sur comment avoir une bonne hygiène de sommeil pour que le sommeil ne soit plus une cause de tes migraines.

J’espère réussi à t’avoir guidé sur ce qui peut déclencher tes crises de migraine et comme on le voit, cela dépend beaucoup de nos habitudes et de nos rythmes de vie.

Les traitements pour ne plus avoir de migraine

Médicaments et traitements

Je vais te présenter les conseils de l’auteur pour traiter les migraines.

Malheureusement, je manque de recul et de connaissances sur le sujet pour te conseiller un traitement naturel à un traitement à base de médicaments.

Je vais donc te partager, aussi fidèlement que possible, les conseils de l’auteur.

Les traitements à base de médicaments

Actuellement, il existe un système à base de médicaments pour ne plus avoir de migraines.

Il y a les traitements de crises, où il faut prendre un médicament dès que la crise survient pour la stopper le plus tôt possible et en souffrir le moins possible.

Il y a aussi les traitements de fond, où avec un bon suivi médical, il faut prendre régulièrement des médicaments sur une durée de 8 à 10 mois pour un adulte et 3 à 4 mois pour un enfant/adolescent.

Cela permet de faire disparaître les crises de migraines presque définitivement.

Le médecin peut choisir entre ces 2 traitements en fonction de la fréquence, l’intensité, la durée d’une crise, l’efficacité des médicaments anti-crise, leurs quantités pour qu’ils fonctionnent…

2 points ressortent de l’ouvrage.

Pour améliorer ses chances et accélérer l’efficacité du traitement, il est important de tenir à jour un agenda des migraines.

C’est un peu fastidieux à faire, mais cela apporte énormément d’informations au médecin et lui permet d’ajuster le traitement.

Le second point concerne les différents médicaments et molécules utilisés.

Je ne vais pas rentrer en détailles sur les catégories de molécules, mais il est intéressant de savoir qu’il existe une trentaine de médicaments anti-crise et une vingtaine de médicaments de traitement de fond.

Sur chacun d’entre nous, ces médicaments ne vont pas tous fonctionner, ou être aussi efficaces.

L’auteur conseille de persévérer dans la recherche des médicaments qui vont nous être efficaces et ne pas s’arrêter après avoir testé 3/4 traitements.

L’utilité d’un agenda de migraine est d’autant plus efficace pour permettre au médecin de savoir quand il faut changer de traitements.

Les médecines douces pour stopper les migraines

Encore une fois, je te partage le point de vue de l’auteur sur les traitements naturels.

Pour l’auteur, on peut utiliser de l’homéopathie pour diminuer l’intensité des crises et diminuer les effets secondaires d’une migraine comme les nausées.

Cela permettrait d’utiliser moins de médicaments anti-crise avec un bon résultat.

Mais l’homéopathie à elle seule ne suffirait pas à faire disparaître les migraines.

L’auteur conseille aussi des séances d’acupuncture pour faire passer efficacement les crises de migraines.

Comme l’homéopathie, cela ne suffit pas pour faire disparaître les migraines.

L’hypnose et l’autohypnose quant à elles, sont très efficaces pour diminuer la fréquence et l’intensité des crises et en plus, améliore la qualité de vie et le bien-être, surtout chez l’enfant.

Toutes les techniques de relaxation sont aussi très efficaces lorsque l’on sent qu’une crise arrive à cause du stress.

D’après le livre, il n’existe pas de traitements naturels permettent d'éradiquer définitivement les crises de migraine.

Cependant, si tu ne veux pas prendre de médicaments, je te recommande de tester différentes méthodes et traitements naturels, et surtout, de ne pas attendre et d’espérer que cela parte tout seul.

Par exemple, ma compagne souffre régulièrement de migraines. Elle a récemment été voir un dentiste occlusioniste, et cela semble lui avoir été bénéfique.

Je t’ai présenté les différents traitements que l’on peut prendre lorsque l’on est migraineux, mais il ne faut pas s’arrêter là. Il doit en exister bien d’autres.

Nos habitudes, notre mode de vie ont une forte influence sur les crises de migraines.

C’est pourquoi, je te propose de continuer en faisant un point sur les bonnes pratiques à mettre en place et les 13 meilleures astuces du docteur Schwoeb pour faire passer une crise de migraine.

Les bonnes pratiques anti-migraine

Personne dans le bien être

Comme on l’a vu dans la partie des causes d’une migraine, beaucoup de facteurs sont à prendre en compte.

En repérant les causes potentielles et en ne les reproduisant plus, on peut réduire fortement la fréquence des crises, d’où l’intérêt de tenir un agenda des migraines.

Globalement, il est recommandé d’avoir une bonne hygiène de vie.

Cela passe par bien manger, manger équilibré en n’oubliant pas l’importance des fruits et légumes.

Faire régulièrement du sport en favorisant un sport doux comme le vélo, la natation, la marche. Il faut aussi tester si son sport provoque des crises.

Et aussi avoir une bonne hygiène du sommeil

Le sommeil et la façon dont on dort, peuvent être une cause qui déclenche une crise.

Par exemple, si l’on dort plus, si l’on dort moins, si l’on se couche plus tard, plus tôt, si on dort mal…

Bref, un petit changement de notre sommeil et on peut se retrouver avec une migraine.

C’est pourquoi, il est important de mettre en place une bonne hygiène de sommeil.

Le guide pour avoir un sommeil anti-migraine

2 personnes qui s'amusent sur un lit

Un point essentiel à mettre en place est d’avoir le même rythme en semaine qu’en week-end.

C'est-à-dire que l’idéal est de se coucher et de se lever tous les jours à même heure.

Le corps à beaucoup de mécanismes qui sont très rythmés, et qui sont par exemple calés au rythme du soleil et aux heures où l’on mange.

C’est pourquoi, il est important d’être régulier sur ses heures de sommeil.

Un deuxième point est de dormir suffisamment, on peut apprendre à notre corps à moins dormir, mais ses besoins resteront les mêmes.

Cela fera un déficit de sommeil et apportera son lot de fatigue et tout un tas de nuisances au quotidien.

Répété sur des années, le déficit de sommeil aura tellement abîmé le corps, qu’il laissera place à des maladies graves, comme l’alzheimer.

Le corps à ses besoins en sommeil, il est important d’en prendre soin.

Pour une majorité de personnes dormir 8 h est suffisant, d’autres devront dormir plus ou moins.

Pensez à rattraper son sommeil en retard le week-end avec des siestes peut-être une mauvaise stratégie qui n’apporte pas forcément de bénéfices si cela est mal réalisé.

Sur ce sujet, j’ai créé un guide complet pour bien faire la sieste et en tirer tous les bénéfices.

Ces points sont des principes fondamentaux du sommeil.

Malheureusement, ils ne sont pas si simples à mettre en place.

On peut rencontrer des difficultés à s’endormir et/ou à rester endormi…

Il y a énormément de facteurs qui influent sur le sommeil.

Heureusement, en suivant les bonnes pratiques et en les adaptant à ses besoins, tout le monde peut retrouver un sommeil de qualité.

Pour t’aider davantage, je te propose de récupérer mon bonus gratuit, le guide du Bon Dormeur, disponible à la fin de l’article.

Je te détaille comment mettre en place une bonne hygiène de sommeil. Il te sera particulièrement efficace si tu as des problèmes de sommeil.

Un autre conseil que je peux te donner, est de t’intéresser régulièrement à mes articles qui donnent les meilleurs conseils pour bien dormir, ciblés dans chaque thématique abordée.

Tu y trouveras certainement des réponses et des petites astuces pour améliorer ta qualité de sommeil.

13 astuces pour mettre une claque à une crise de migraine

Personne très contente

Voici 13 conseils du livre, pour stopper une crise de migraine, et surtout que je ne manquerai pas de tester la prochaine fois.

Avant toute chose, il faut agir le plus tôt possible quand une migraine apparaît.

L’auteur insiste bien sur le fait qu’il ne faut pas attendre que cela passe, et agir tout de suite.

Cela va grandement réduire l’intensité et la durée de la crise.

Je faisais partie de la team, ça va passer, alors que pas du tout, c’était de pire en pire…

Maintenant, je vais agir immédiatement dès que je sentirai son apparition.

Maintenant, voici ses 13 précieux conseils :

1 - Prendre un médicament antidouleur, comme un doliprane.

2 - Le prendre le plus tôt possible.

Il ne faut pas attendre que la migraine ne se développe, plus on le prend tôt, plus la migraine sera courte et moins intense.

Cela fera aussi moins de médicaments à prendre pour faire passer la crise.

3 - S'éloigner des sources de stress

Si l’on sent que l’on a mal à la tête à cause du stress, il faut s’en éloigner. Et prendre un moment pour se relaxer.

4 - Sortir et prendre un bol d’air

5 - Faire une petite sieste dans un endroit calme et ombragé

J’ai écrit un guide sur les siestes courtes, idéal dans ce cas.

6 - S’allonger avec une serviette chaude, sur la nuque et les épaules

7 - Se faire masser les muscles de la nuque et des épaules.

Si une âme charitable passe dans le coin, n’hésite pas à lui demander un petit massage.

8 - Appliquer du froid ou de la baume du tigre sur ses tempes et son front.

Il est intéressant d’appliquer du froid sur son front et ses tempes lors d’une crise.

On peut appliquer une poche de glaçon ou utiliser des sticks au menthol rafraîchissant, comme le baume du tigre.

Voici d’autres de ses conseils sur son hygiène de vie.

9 - Dormir suffisamment

10 - Faire au moins 10 min d’activités physique légers par jour

11 - Prendre des repas légers et équilibrés en évitant le chocolat et l’alcool.

12 - Prendre une tasse de café à l’apparition d’une crise.

La caféine est connue pour aider à lutter contre les migraines, suivant l’heure de la journée, il peut être intéressant d’en prendre une tasse pour stopper la migraine.

13 - Utiliser des bandeaux cryogéniques.

Cela permet de compresser un peu la tête pour contrer la migraine.

Car pour rester simple, les vaisseaux sanguins qui se trouvent aux extrémités du cerveau vont grossir pendant une crise de migraine, ce qui est à l’origine de la douleur.

C’est une technique utilisée par les Egyptiens, il y a plus de 5 000 ans.

Ces bandeaux sont trouvables en pharmacie.

Si tu veux en savoir plus sur le fonctionnement de la migraine et d’où vient la douleur, n’hésite pas à récupérer ce livre.

L’auteur conseille aussi de ne pas fumer et de pratiquer des activités de relaxation et de réduction du stress régulièrement.

Comme le yoga, la méditation….

J’espère que cet article qui va au-delà du contexte du sommeil t’aura plus et qu’il pourra t’aider à lutter contre tes prochaines migraines.

Je suis curieux de savoir si tu as déjà pu tester différents traitements contre la migraine, si tu as déjà pu observer ce qui te donnait des crises et si tu as toi aussi des conseils à partager.

N’hésite pas à les partager en commentaire.

Je te souhaite de passer une bonne nuit.

Romain

Ecrit le 23/11/2020 par Romain

Gratuit : Guide du Bon Dormeur

  • Un programme idéal visant à se resynchroniser avec les besoins profonds du corps, comprenant les étapes clés.

  • Mes conseils inédits, testés et approuvés par un ancien insiomniaque qui ne pensait pas que faire une nuit complète était possible.

Pour le télécharger gratuitement, renseigne ton prénom et ton mail ci-dessous.



Commentaires